Sniffez votre espace disque utilisé!

title

SpaceSniffer fait parti des utilitaire qu’on ne peux plus se passer une fois testé.

Il va vous permettre une chose toute simple, consulter l’espace disque occupé par vos répertoires. Cela n’a l’air de rien comme çà, mais grâce à sa représentation graphique, cela va vous permettre de détecter les répertoires énormes de votre disque (non soupçonné en général). Pour ma part j’ai pu m’apercevoir qu’Adobe et autres logiciels, laissaient des fichiers temporaires à des endroits où je ne serais jamais aller pour les supprimer. Ça m’a fait gagner mine de rien quelques Gigaoctets!

spacesniffer

Il possède une particularité assez sympa, c’est de vous montrer par un petit flash blanc, les répertoire en utilisations! Sur un poste client, cette particularité n’aura pas vraiment d’intérêt mais sur un serveur ces indications prennent du sens.

Faisons un peu le détail:

newviewCette icône vous permettra de sélectionner un scan sur le disque de votre choix (gère aussi les disques optique et amovible)

plusmoins

Vous permettra de changer le niveau de détail des dossier. Comme visible dans l’exemple du dessous vous allez pouvoir passer aux informations minimum aux détails maximum. A savoir que vous pouvez aussi zoomer sur un repertoire. Il se met alors en « plein ecran » et vous n’aurez plus de problème de visibilité.

avantapres

etoilefantomeVous pouvez par ces deux icones activer l’affichage de l’espace libre qui n’est pas d’afficher nativement par le logiciel ainsi que l’espace inconnu (j’ai pas bien compris cette option)

Le logiciel est utilisable en ligne. D’ailleurs je n’ai pas bien compris l’intérêt puisque le résultat n’apparait que sur l’interface graphique, donc aucun moyen de l’employer à distance par le prompt, a moins que quelqu’un aurais une idée d’utilité.

Source:
Uderzo.it

Installez tous vos logiciels d’un coup d’un seul!

Mise à jour:

The bloom nous fait la gentillesse de nous informer que Volery a changé de nom et s’appelle dorénavant Ninite et qu’il n’y à plus besoin d’invitation pour l’utiliser…
Vous trouverez d’ailleur un explicatif plus long ici http://freewares-tutos.blogspot.com/2009/10/ninite-ex-volery-installez-plusieurs.html

Via Fredzone

Voilà un service web 2.0 comme on en voudrait plus.
Quoi de plus lourd après la réinstallation d’un poste d’avoir à installer toutes ses applications une par une…
Et si on vous proposait de tout installer d’un coup ?

Pour celà c’est tout simple, rendez vous sur le site http://getvolery.com/

getvolery

L’accès à ce site est pour l’instant sous invitation mais vous pourrez en trouver sur le site de Blogmotion.fr qui en possède une centaine.

Choisissez vos logiciels parmi la liste assez impressionnante et générez l’installeur via « Get Installer » se trouvant en bas de la page.

Une fois l’installeur généré, enregistrez le sur votre support amovible et c’est parti. Mais tout n’est pas si rose, l’installeur est très petit (164 ko) et va donc télécharger à chaque installation tous les logiciels un par un. Ceci peux malheureusement être un problème sur certains réseaux d’entreprises ne possédant pas de ligne haut débit assez élevée pour nous permettre de ne pas trop attendre… J’aurais aimé pourvoir choisir une version « Off line », certe beaucoup plus lourde mais qui ne m’aurais pas obligé de passer par mon réseau d’entreprise dont le débit est sous dimensionné pour ce genre d’applications…
Mais ne parlons pas trop vite, le site étant exclusivement accessible via invitations, il y à fort à parier que le site n’est à son stade final et peux encore bien évoluer. Une partie Feedback est présente (dans le footer du site) et permettra au anglophone d’entre nous de pouvoir leur suggérer cette amélioration.

Pour conclure je trouve ce site/application vraiment pratique et simplifiera la vie de l’admin réseaux devant installer plusieurs dizaines de postes!

Sources:
http://getvolery.com/

Fredzone
Blogmotion

J’ai ce matin grâce à Freeware & Tutos qu’un autre site proposait le même concept mais avec une utilisation sensiblement différente, de plus il me semble qu’il y ai beaucoup plus de choix… Le pti truc  différent de ce site est que vous devez télécharger un installateur vierge ou plutôt un genre de client je dirait, puis vous allez faire votre liste. Une fois celle liste faite, vous cliquez sur intaller et le client se charge de rapatrier et d’installer silencieusement les applications précédemment choisies. Allmyapps ( c’est son nom) à aussi la particularité de d’être compatible avec les systeme d’exploitation Linux de distribution Ubuntu (8.04, 8.10, 9.04) ainsi que Windows seven (qui ne va pas tarder à sortir)

allmyapps

Ce site possède le même défaut, l’impossibilité de choisir un mode « off-line », mais gageons que cela viendra tôt ou tard!

Envoyez vos Post-it par le réseau!

Stickies

Aujourd’hui je voudrais vous présenter un utilitaire que je trouve plus qu’indispensable dans un réseau d’entreprise. Il se nomme Stickies et permet simplement de créer des post-its sur le bureau… Quoi de plus banal me direz vous… Il est extrêmement complet et possède une particularité terrible. Il peut (non obligatoire) fonctionner en réseau. En réseau poste à poste ou aidé (je dis bien aidé car ce n’est pas indispensable) d’un serveur qui regroupe les contacts.

Commençons par le coté non réseau du logiciel :
Sans la partie réseau, ce n’est qu’un simple logiciel de post-it, assez complet car il va permettre d’effecteur pas mal de chose à partir de vos post-its.
Il se loge dans votre barre des tâches et reste super discret.
On a bien sûr les habituels fonctions de texte comme, le choix de la police, la taille, la couleur, on peut même y modifier la casse, chose plutôt rare, ainsi que le paragraphe et y insérer un système de numérotation.
Un clic sur la barre de titre va nous proposer une foule impressionnante d’options intéressantes.
Je me contenterais d’une rapide description car l’intérêt du logiciel n’est pas là
StiMenuveille– Enregistrement de post-it sous forme de ficher
– Archivage
– Impression
– Alarme (Permet de faire trembler le post-it avec un son, plutôt efficace quand on a peur d’oublier quelque chose)
– Attacher (Permet de lier un post-it à une fenêtre ou à un logiciel, lors de l’ouverture de celui-ci, le post-it apparaîtra. L’équivalent du collage pour les post-its en papier)
– Veille (j’adore celle là. Permet de faire disparaître de l’écran pour une période donnée)
– Verrouillage du texte (si vous avez peur d’écrire dans le post-it par mégarde)
– Premier plan
– Changer le titre du post-it (peut être super pratique quand on en à beaucoup sur l’écran)
– Changer la couleur
– Opacité
– Style (On peut stocker le style regroupant toute la personnalisation du post-it histoire de le charger pour un autre)

Le Stickies Manager trouvable grâce à un clic droit sur son l’icône post-it de la barre des tâches vous permettra de géré les post-its sauvegardés, fermé, archivé, en veille et j’en passe.

Stickies en fonctionnement sur le réseau :
Là par contre, on passe dans la partie terrible du logiciel… Imaginez quelques services les uns à cotés dans leurs bureaux respectifs, toutes les cinq minutes au téléphone avec le voisin, ou par mail, ou pire en criant jusqu’au bureau d’à coté, juste pour demander des petites choses courtes. (Qui à dit que çà sent le vécu ????). Ou imaginez deux entités distantes communiquant à travers leur VPN par de petit post-its… Eh bien arrêtez de rêver et passez à la mise en place.

Nous parlerons ici de la version avec serveur car une fois compris comme ceci vous n’aurez aucun mal à mettre en place les stickies réseaux sans serveur
Installation du serveur:

Allez cherche la version pour serveur qui se trouve sur le site de l’auteur dans la section Tools (LIEN)
Installer le sur votre serveur, l’installation vous demande de choisir un code, ainsi qu’un port, ne changez par le port sous peine de devoir le faire sur chaque clients. Ce code vous permettra de vous authentifier sur l’interface web
Une fois effectuée vous trouverez l’interface d’administration en ouvrant un navigateur web et en tapant http://adresse_de_votre_serveur:81.

Inutile de commencer à configurer quoi que ce soit, il faut d’abord que les clients soient installés et configurés pour le serveur.

Passons à la configuration des clients: (l’installation n’ayant rien de particulier à préciser).
Dans les options que nous voyons ici, nous pouvons préciser notre nom et cocher les cases magiques qui permettra à stickies d’utiliser le réseau. Précisez l’adresse de votre serveur, cela est nécéssaire pour synchroniser la liste des adresses des clients. Vous pouvez aussi cliquer sur utiliser DNS qui fera apparaître le nom de la machine distante au lieu de son IP lors d’une réception de Stickies.

Stioptiongeneral

Stioptionreseau


Petit conseil : placez le raccourci de l’application dans la section démarrage du menu démarrer histoire de ne pas avoir à le lancé a chaque démarrage.

Notez chaque adresse IP et le nom de la personne puis rendrez vous sur un poste client et allez dans le gestionnaire de contact qui se trouve à l’aide d’un clic droit sur Stickies.
Entrez (vous n’aurez besoin de le faire qu’un fois) chaque contact manuellement car il n’existe pas de module de découverte. Il y a bien des options de synchronisation de contacts mais il faut malheureusement les avoir rentré au moins une fois chacun à la main, gros point négatif quand vous avez beaucoup de poste à relier.

Sticontacts

Une fois ceci fait, rendez vous sur le serveur à l’adresse http://adresse_de_votre_serveur:81. Authentifiez vous histoire de le faire une fois pour toute et allez sur l’onglet « options ans actions »

Vous trouverez un récapitulatif de vos paramètres serveur ainsi que deux options magiques…
Allez directement dans « Sync friends with » et entrez l’adresse IP du poste clients ou vous avez entré vos contact. Cela va rapatrié les contacts de votre clients sur le serveur
Un petit click sur l’ongle Friend vous confirmera que tout s’est bien passé

Stifriendliststicfichefriend

Maintenant allez sur « Send friends to » et entrez {all}. Cet fonction assez explicite enverra automatiquement vos contacts à tout les postes clients qui ont été correctement configurés (la fameuse option « au démarrage, récupérer… »).

Stioptionandmachin

Il ne vous reste plus qu’à relancer chaque Stickies (oui çà aussi c’est un peu contraignant)
Voilà à partir de maitenant vous pouvez créer des Stikies et les envoyer à vos voisins de bureau grace à un clic droit sur le stickies et dans le menu « Envoyer à ».
Attention toutefois lorsque vous répondez à message, préférez plutôt l’envoie direct à la personne que l’option répondre à l’expéditeur car je me suis plusieurs fois rendu compte que çà ne fonctionnait pas correctement
Une coche verte vous notifie que les messages sont bien arrivés, et dans le cas contraire un message vous indique que le poste est injoignable.
Il est bien sûr évident qu’il est indispensable que malgré la présence d’un serveur (plutôt dédié aux contacts) les clients soient allumés, et stickies lancé. Les messages dans le cas échéant n’arriveront pas à destination et ne seront pas stockés sur le serveur (Une évolution à envisager par l’auteur ?)Tools:
Sur le site de l’auteur, on pourra trouver des dizaines et des dizaines de skins pour les aficionados de la personnalisation, une section Pocket pc et palmOS ainsi qu’une section « Tools » qui regroupe 8 utilitaires autour de Stickies.
Nous allons ici en découvrir trois :

Stiscanner Le premier utilitaire extrêmement pratique est le Stickies Scanner. Il va vous permettre de voir si votre interlocuteur éventuel à bien son Stikies lancé.
Trois couleurs vous renseignent : le jaune signifie que l’utilisateur à
bien son Stickies lancé, la bleu signifie que l’ordinateur est bien allumé mais que Stikies n’est pas lancé, et le rond rouge vous indique que l’ordinateur est éteint.
Pour visualiser vos contact vous devez les ajouter dans l’option « add friend » présent dans le menu contextuel des section « online » ou « offline ». Vous pourrez alors soit insérer le contact manuellement soir le sélectionner dans la liste de vos contacts déjà présent dans Stickies.Stickies Scanner

Le deuxieme nommé Rawchat vous permet d’inviter un de vos contacts dans une fenêtre de discution, ce qui évite lors de longues échanges de passer par l’envoie de post-it de manière répétées.

Stinewchat

Rawchat

Le troisième, complètement inutile donc indispensable, vous permet de transformer une image en caractères, donc transférable par post-its.

StiPycs

Voici d’ailleurs un exemple de résultat :

StiImage

StickyPics

Voilà je pense avoir fait le tour des options et fonctions indispensables de ce logiciel qui ne paie pas de mine !

Liens:
Site de l’auteur

Section Skin
Section Tools
Telechargement de Stikies

Initialement en anglais, il est possible d’installer un patch français.

Stiexemples

Les captures d’écran ont toutes été réduites pour ne pas occuper de la place pour rien. Vous pourrez trouver plus d’options sur vos paramêtres, ceci est normal.

WakeOnLan vIII est sorti!

Wake On Lan ScreenCa y est, on attendait plus que cela, et Damien P. l’a fait !
La version III de WakeOnLan a pointé le bout de son nez il y a quelques heures maintenant.
Dans cette version nous pouvons (enfin ?) manipuler le programme en lignes de commandes, ce qui va nous permettre de réaliser les scripts de réveil et autres en restant fidèle à ce logiciel.
Une aide est d’ailleurs disponible dans l’« A propos » du programme ou directement en appuyant sur F1

EXTRAIT….
Syntaxe pour le mode ligne de commande :

wakeonlan [fichier_ini] action [options]

Actions :
/w:{machine|adresse_ip, masque, port, adr_mac} : réveiller l’ordinateur distant
/A:{machine|adresse_ip} : annuler le redémarrage/extinction (non WMI) de la
machine distante
/R:{machine|adresse_ip} : redémarrer la machine distante
/S:{machine|adresse_ip} : éteindre la machine distante
/l:{machine|adresse_ip} : verrouiller la session de la machine distante
/c:{machine|adresse_ip} : fermer la session de la machine distante
/h:{machine|adresse_ip} : mettre en veille prolongée la machine distante
/r:{machine|adresse_ip} : redémarrer la machine distante (méthode WMI)
/s:{machine|adresse_ip} :
éteindre la machine distante (méthode WMI)

wakeonlanicone.jpgD’autres changements ont fait apparitions dans les options du logiciels dont une qui va nous servir assez souvent : mettre à jour les adresse MAC. Plus besoin de changer à la main dès que vous remplacez un poste où que vous changez sa carte réseau.
Le menu configuration se dote d’une partie concernant les mise à jours automatique et vous permet de renseigner votre Proxy…
Sont appel au traducteur à dus porté ses fruit car sont logiciel est maintenant disponible en anglais, espagnol, italien, portugais et même (incroyable) en roumain…
Pour conclure je ne peux que vous conseiller d’aller jeter un œil sur son site et de tester son petit bijou. De toute façon une fois testé on en essai plus d’autre ! On l’adopte et c’est tout !

« Rappel des faits »
Le site de Dipisoft!

CSVed, l’éditeur de fichier CSV

CsvedSi comme vous moi vous avez déjà dû traiter avec des fichiers CSV, vous saurez alors que même les plus grands casses têtes chinois n’ont plus la même valeur après çà..

Mais ce temps est révolu.

Il s’appel CDVed et vous servira donc pour manipuler ces fameux fichiers CSV.

L’interface en anglais, reste très intuitive, et les performances de ce logiciel font vite oublier l’absence de Français.

Il possède des options indispensables tel que l’export en HTML, qui vous permettra de vous affranchir d’une mise en forme dans le cas d’une impression de login et mots de passes.

Les possibilités de ce logiciel sont innombrables et plus pratiques les unes que les autres, je ne peux que vous inciter à vous le procurer et de le tester.

Source: Le Blog de Libellules.ch
Site de l’auteur: Csved.sjfrancke.nl

Wake On Lan simplifié

WakeOnLanPour un administrateur réseau il est parfois difficile d’envisager le démarrage manuel de plusieurs dizaines de postes. Il est toutefois possible avec l’aide du Wake On Lan des Pstools de confectionner un script, mais cela ne laisse pas le choix des machines à allumer.

Il existe cependant un logiciel très performant dédié à ce genre de tâches.
Nommé tout simplement WakeOnLan, le créateur du site de DipiSoft, nous propose par le biais de son logiciel d’entrer un parc de machines puis de pouvoir, réveiller, éteindre, verrouiller une session, fermer une session, et même de mettre en veille prolongée, une sélection de machines.

Son utilisation reste très simple, il suffit de rajouter chaque machines à travers une fenêtre d’ajout. Pour les gros parc informatique il est possible d’importer le résultat du logiciel IPScan32 (Scan du réseau) développer par le même auteur.
Une fois les machines entrées dans le logiciel, il est possible à tout moment de tester leurs états. Eteinte ou allumées, vous pourrez agir en conséquences.
Pour que le logiciel fonctionne il est nécessaire de posséder des machines possédant une carte réseau compatible avec la fonction Wake On Lan, et d’un bios configuré.
L’utilisant au quotidien, je ne lui trouve qu’un point faible, l’impossibilité de pouvoir importer un fichier CSV comprenant les machines de votre parc informatique.
Je vous recommande fortement ce logiciel incontournable simplifiant l’extinction des machines.

J’en profite pour préciser que l’auteur recherche actuellement des traducteurs afin de fournir des versions allemande, italienne et espagnole de son logiciels, alors n’hésitez pas, si vous avez les compétences, d’investir le temps gagné grâces à son utilitaires pour l’aider dans son projet d’internationalisation.

Ps: Fouillez donc un peu sur le site de l’auteur, il propose une vrai mine d’or pour les admins réseaux (surtout IPScan32)

WakeOnLan
Le site de DipiSoft